Faire la couverture, pas si simple… Choisir la bonne image, la bonne typo, trouver le bon équilibre, les bonnes couleurs et un titre qui fait mouche… J'ai fait une bonne dizaine de versions différentes, mais je vous fais grâce des étapes intermédiaires.

Alors ça a commencé comme ça

couv1_blog

Une photo prise rue Médiane en fond estompé (ce jour-là c'est la baignoire qui avait servie de déclencheur…). Par dessus, un peu au petit bonheur la chance, deux trois photos en incrustation et un titre (Promenades insolites à la Robertsau) qui depuis est tombé dans les oubliettes. Pas vraiment folichon…

Deuxième  essai

couv5_blog

Ouf, j'ai trouvé le titre, un vrai soulagement! Et surtout un sous-titre "Le poireau par la queue" qui me trottera dans la tête quelque temps, jusqu'à presque s'imposer comme "le" titre mais qui finalement va lui aussi finir à la poubelle : trop tendancieux… Le poireau, c'est bien entendu le surnom de la Robertsau (Im Laüch comme disent les anciens) et puis "par la queue" parce que le livre que je me propose de faire n'est pas forcément celui que l'on attend…
La photo est prise sentier Kempf en 2007. Jean Pierre Cammisar à l'arrosage.

Troisième tentavive

couv9_blog

On touche au but… Le titre est définitivement retenu et plutot que des images en incrustation j'opte pour un bandeau de trois images sur fond noir avec le titre bien apparent. Mais cet abri de jardin avec un cerisier en fleurs et un champ de poireau (encore lui!), est-ce vraiment la bonne image ?

Et de quatre…

couv10_blog

La photo est prise chemin Goeb : un immense champ de laitues à deux pas des institutions européennes… du vert et du mauve avec au fond une petite maison typique de la Robertsau. Allez encore un  effort…

Et voilà la version finalement retenue

_couv_blog

Rue de la Renaissance, une floraison unique juste avant l'urbanisation du secteur : les coquelicots s'offrent un dernier printemps. J'ai craqué pour le rouge et le noir, même si j'aurais aimé que l'image ait plus de profondeur de champ.